Au service de la santé

 
Que dois-je savoir sur les masques à usages non sanitaires ou masque grand public ?

Que dois-je savoir sur les masques à usages non sanitaires ou masque grand public ?

Définition des masques à usages non sanitaires / masques barrières ...

Lire la suite

Démêler le vrai du faux : tabac & COVID-19.

Démêler le vrai du faux : tabac & COVID-19.

Nous savons que l'exposition à la fumée de tabac est un facteur de risque majeur de pathologies pulmonaires ...

Lire la suite

Facebook Twitter Google+ Print Email

Publications Scientifiques

17.04.2020

C’est quoi la différence entre Tests PCR et Tests Sérologiques ou Tests Rapides ?

  • "Test, test, test" est la clé pour contrôler la propagation du SRAS-CoV-2 et sa manifestation clinique, COVID-19, selon l'Organisation Mondiale de la Santé.
  • Cependant, plusieurs mois après la déclaration de la première infection à coronavirus en Chine, l'accès aux tests de diagnostic appropriés dans le monde est insuffisant et la confusion parmi les professionnels de la santé et le public quant à la hiérarchisation des tests et à l'interprétation des résultats est jusqu’à maintenant présente. (1)

La question qui se pose c’est quoi la différence entre Tests PCR et Tests Sérologiques :

    1 - LES TESTS PCR
  • Le test de référence du dépistage de l’infection par le SARS-CoV-2 se fait par la RT-PCR (réaction en chaine par polymérase) qui met en évidence l’ARN viral dans un prélèvement nasopharyngé obtenu par écouvillonnage. Ce test est très fiable à condition d’être réalisé correctement.
  • La réalisation de cet examen nécessite un équipement, des réactifs et une expertise importante et est souvent effectué dans des centres de référence et ne sont pas généralisés à tous les laboratoires, en particulier dans les pays aux ressources limitées.
  • Les retards dans le transport des échantillons aux laboratoires font que le délai de réalisation global de ces tests dépasse souvent les 48 heures.
    2 - LES TESTS SEROLOGIQUES
  • Au décours d’une infection immunisante, les patients produisent des anticorps contre les antigènes (souvent des protéines) spécifiques de l’agent pathogène. Les premiers à apparaitre (moins d’une semaine) sont les IgM qui persistent quelques semaines ou mois, puis les IgG qui apparaissent très peu de jours après mais qui vont persister des années.
  •  

  • Les tests sérologiques sont principalement utilisés pour déterminer si une personne a déjà été en contact avec le SARS-CoV-2

     

  • Les anticorps IgM et IgG spécifiques commencent à être détectables dans les 4-5 jours suivant l’infection :
  • - 70% des IgM positifs aux jours 8-14.
    - 90% du total des tests d'anticorps positifs au jour 11-24.
    - La réactivité des IgG atteindrait plus de 98% après plusieurs semaines, mais la durée de cette réponse n'est pas encore connue. (1, 2)
  • Le principe des tests sérologiques réalisés sur un prélèvement sanguin, essentiellement de type ELISA (enzyme-linked immuno-assay), se fonde sur la reconnaissance antigène-anticorps. Leur utilisation en pratique est assez simple : le test comprend des antigènes viraux qui sont mis en contact avec le sang du patient. En présence d'anticorps, la réaction antigène-anticorps est visualisée par une coloration.
  • Rapidement après le début de la pandémie, des tests unitaires rapides ont été développés : ils ne nécessitent que deux petites gouttes de sang et sont donc beaucoup plus simples à réaliser et sans risque de contamination pour le personnel de la santé, comme c'est le cas pour les tests PCR. Ce format de test est cependant en général un peu moins sensible que les tests classiques réalisés en laboratoire d'analyses médicales. (1)
  • En France, l’académie nationale de Médecine recommande que les tests sérologiques individuels soient utilisés en priorité chez les personnes à risque élevé de forme grave et les personnes atteintes de maladies chroniques, ainsi que chez celles exerçant des professions exposées, notamment le personnel médical et infirmier, etc. (3)

 

Pour résumer, les nouveaux tests doivent être correctement validés avant leur utilisation, car « un test non fiable est pire que l’absence de test ».

 

Références :

  1. 1 - BEECHING, Nick J., FLETCHER, Tom E., et BEADSWORTH, Mike BJ. Covid-19: testing times. 2020.

Lien direct

  1. 2 - Kelvin Kai-Wang, TSANG, Owen Tak-Yin, LEUNG, Wai-Shing, et al. Temporal profiles of viral load in posterior oropharyngeal saliva samples and serum antibody responses during infection by SARS-CoV-2: an observational cohort study. The Lancet Infectious Diseases, 2020.

Lien direct

  1. 3 - HOPPENOT, ISABELLE, 2020, COVID-19 : tests PCR et tests sérologiques sont complémentaires. VIDAL [online]. 2020. [Accessed 16 April 2020]. Available from:https://www.vidal.fr/actualites/24747/covid_19_tests_pcr_et_tests_serologiques_sont_complementaires/

Lien direct